Accepter l'aide à domicile

Accepter de l'aide à domicile, un cheminement à vitesse variable

par Jacinthe Garand
Catégorie parente: Blogue

Sujet parfois épineux entre parents et enfants : deux points de vue différents. Comment respecter les besoins de chacun en conservant l'harmonie familiale?

Vision des enfants

Prise de conscience

Arrive un jour où les enfants remarquent un changement dans le comportement ou dans les habitudes de leur parent, surtout quand les visites sont distancées ou lorsque le parent se retrouve soudain seul.

Habituellement, la diminution des capacités physiques ou cognitives se reflète dans l'entretien ménager régulier :

  • passer l'aspirateur,
  • nettoyer les planchers,
  • avancer les petits meubles,
  • laver le bain,
  • changer les draps,
  • préparer les repas,
  • faire les courses, etc.

 Trouver une solution

proche aidant famille

L'inquiétude des enfants enclenche alors le processus de résolution de problèmes.

Dans certains cas, les membres de la famille habitant à proximité s'engagent à donner un coup de main. Ils consacrent de leur temps bénévolement pour aider un parent, devenant ainsi des proches aidants.

Toutefois, la distance et le manque de disponibilité sont des réalités qui limitent le support que peuvent apporter les enfants.

La solution : retenir les services d'une aide à domicile qui pourra effectuer les tâches plus difficiles de façon régulière.

Mise en place de l'aide à domicile

Les enfants prennent donc des informations et les présentent à Papa, Maman. Et voilà, ils se butent à un non catégorique.

"Ben voyons!"

Vision des parents

"Je suis encore capable!"

De leur côté, les personnes aînées se sentent encore capables d'entretenir leur résidence en exécutant ces tâches moins souvent et plus lentement. Pour eux, demeurer actif signifie désormais "faire mes petites choses dans la maison". 

Un inconnu dans la maison

Accepter de l'aide à domicile c'est faire entrer un inconnu dans la maison, pas facile! En plus, c'est reconnaître que je suis en perte d'autonomie, doublement pas facile!

Demeurer chez soi

Ils perçoivent bien l'inquiétude des enfants et craignent que ceux-ci les poussent à quitter la maison. Ce qu'ils souhaitent c'est demeurer dans le confort de leur foyer le plus longtemps possible.

Question finances

inquietudes finances aines

De plus, habituées à économiser sur tout, les personnes aînées ne peuvent s'imaginer payer pour de tels services.

Prendre le temps

À moins d'une urgence, le meilleur conseil qui s'applique : prendre le temps. Le processus qui mène la personne aînée ou son proche aidant à accepter de l'aide varie en fonction de sa personnalité et de son état physique et mental. C'est un chemin pavé de deuils à accepter.

Le rôle des enfants consiste à informer et accompagner leurs parents dans ce cheminement à vitesse variable.

Il faut toujours garder en tête que le confort et la sécurité de nos aînés demeurent une priorité et que l'harmonie au sein de la famille contribue à leur bien-être.

N'hésitez pas à nous appeler pour obtenir plus d'informations.

À lire aussi, des suggestions pour la mise en place de l'aide à domicile chez les aînés

 

Service d'aide à domicile du Granit

819-583-2550